Soupe de poissons Label rouge


QUALITÉ SUPÉRIEURE – Recette unique élaborée avec 40% de poisson issue de la petite pêche, légumes (carotte, poireau), et aromatisée aux épices, herbes de Provence et au safran naturel et à l’huile d’olive vierge extra. Sans épaississants ni conservateurs.

La soupe de poissons « Soupe rouge de la Mer » Label Rouge se distingue des soupes classiques présentes sur le marché notamment par sa forte teneur en poisson : la recette met en œuvre 40% de poisson minimum dont majoritairement du « grondin rouge » (Trigla spp.), ce qui garantit son goût prononcé et authentique, et sa consistance épaisse. Les autres poissons pouvant entrer dans la composition de cette soupe sont : le capelan de méditerranée (Trisopterus minutus capelanus), le congre (Conger conger), le bogue (Boops boops), le gascon ou chinchard (Trachurus trachurus), le merlu (Merluccius merluccius), le pageot (Pagellus acarne), et la dorade royale (Sparus aurata).

Grondin rouge

Un produit haut de gamme

FRAICHEUR GARANTIE

L’intégralité des poissons qui rentrent dans la composition de cette soupe, sont issus des pêcheurs du port de Sète dans le département de l’Hérault. Il s’agit de poissons sauvages, issus de petite pêche de moins de 24 heures, de qualité extra.


PECHE LOCALE

La Soupe rouge de la mer Label Rouge utilise exclusivement la petite pêche du jour des artisans pêcheurs de Sète, qui s’engagent à respecter des bonnes pratiques de traitement du poisson à bord, en particulier de tri, de glaçage et d’entreposage pour assurer la fraîcheur et la qualité extra des poissons. Cette qualité est garantie par le contrôle systématique de toutes les caisses débarquées et leur congélation rapide dans la nuit.


INGREDIENTS NOBLES

La soupe rouge de la mer Label rouge n’utilise que des ingrédients nobles : en plus des poissons utilisés entiers, les autres produits entrant dans la composition de la soupe, tous savamment sélectionnés, sont des légumes (carottes, poireaux, oignons et concentré de tomates), de l’huile d’olive vierge extra, des épices et aromates et du safran naturel. Aucun féculent ni épaississant n’est utilisé, ni aucun conservateur. La soupe est préparée sans adjonction de vin ou d’alcool, ni d’une quelconque farine.

Un cahier des charges strict


La production de « Soupe rouge de la mer » est soumise à un cahier des charges strict qui porte sur la recette et sa réalisation par les entreprises de transformation, et aussi sur la pêche et le traitement du poisson à bord des navires pour garantir la qualité et la fraîcheur des matières premières. Pour bénéficier du Label Rouge la soupe doit respecter les caractéristiques sensorielles spécifiques définies dans le cahier des charges et être reconnue de qualité supérieure par les jurys de dégustation (jurys professionnels et de consommateurs). Le cahier des charges impose la mise en place d’un système de traçabilité permettant de retrouver l’historique complet de la soupe commercialisée remontant jusqu’aux lots de poissons (dates de pêche et navires).

Téléchargez les documents institutionnels de VALPEM

Téléchargez les statuts Valpem

Téléchargez la reconnaissance ODG

Les adhérents


La « Soupe rouge de la mer » a connu depuis l’obtention du label rouge un vif succès, auquel contribuent en 2017, 16 navires du port de Sète employant au total une cinquantaine de pêcheurs, et deux conserveries, fleurons de la qualité et de la gastronomie Méditerranéenne :

  • l’entreprise MHP fondée en 1981 à Frontignan qui emploie une trentaine de personnes
  • l’entreprise Marius Bernard installée en Provence, à Saint-Chamas qui compte environ 75 salariés.

La soupe rouge est commercialisée par MHP sous les marques « Marie-Amélie » et « le Marmiton », et par Marius Bernard sous les marques « Pêcheurs des calanques », « Le Panier des pêcheurs » et « Marius Bernard ».